Rencontre des FIC du Rhône

Présents : Joëlle (directrice CS Buers), Lucie (future salariée Anciela sur Maison pour agir), Fanny (coordinatrice recherche et formation/mobilisation), Benjamin (La MYNE, Open Ara), Fernanda (directrice CCO), Simon (chargé de la vie associative CCO), Mathieu (chargé de projets, CABV).

Tour de table :

Fanny : Eléments de calendrier : travail de mise en place ; première année pas tant sur le partage. Différer la capitalisation.
Tous : Premier point : se dire où on en est de nos projets respectifs.
Benjamin : ruralité à intégrer.
Fanny : attention, difficilement transférable à des territoires ruraux.
Joelle : attention à ce que la connexion des 3 FIC ne dénature pas la démarche en direction des territoires.

Tour des 3 FIC :

FIC CCO, CS Buers, MYNE
Benjamin : essaimage, une entrée pour ouvrir à de nouveaux financements.
Fernanda : documentation pour permettre aux autres de se connecter. Peu ouvrir à d’autres projets, notamment ruraux. Exemple de la donnerie : trois projets dans la FIC CCO, CS Buers, MYNE. Terrain commun pour sortir les points forts : fiche synthèse donnerie. Phase d’expérimentation.
Benjamin : documentation d’une fiche projet, peut être une ressource pour d’autres porteurs d’initiatives.
Fernanda : méthode de travail à 3, construction d’une culture commune.
Joelle : journée de travail autour de cette diversité professionnelle.
Fernanda : première étape, construction de l’outil. Calendrier ponctué par des événements (Aventure Ordinaire, OSCE Days, Lundis 3.0)

CABV
Guillaume

2 axes :
• Premier autour du travail avec les habitants autour des phénomènes de radicalisation, xénophobie… Travail sur ce conflit social avec un noyau de 8 associations. Des temps de rencontres réguliers. Montage de la programmation 2017. La FIC, l’occasion de travailler différemment, diversifier les publics. Dimension de travail horizontale. D’autres outils, d’autres formes de gouvernance. Travail avec le cabinet Bouzar. Idée d’ouverture d’une formation spécifique des professionnels. Accompagnement de la pratique. Seul le volet laïcité a été gardé. Des freins pour s’adresser directement aux publics sous le titre de prévention de la radicalisation. Piste de passage en mode positif. Passage aux habitants compliqué.
• Travail avec un réseau associations habitants autour du développement durable. Permet de lancer des pistes de collaboration.
Fernanda : difficulté d’évitement de l’entre-soi. Développer une culture du conflit.
En termes de méthodes de travail, nouveau souffle en termes d’éducation populaire, de point d’appui. Pas dans une dynamique du tout capitalisation.

Anciela
Projet de la Maison pour Agir. Intervention sur le quartier des Mas du Taureaux depuis un an en lien avec EMH. Enquête janvier 2016 sur les envies d’agir. Objectif : quelles sont les thématiques qui intéressent les habitants et les mobiliser. Porte à porte. Festival d’initiatives le 30 avril. Démystifier le montage de projets. Plusieurs pratiques autour du faire : jardinage, électronique… sont parlantes pour eux. Travail de mobilisation à distance ne permettait pas une relation approfondie avec les habitants. Ouverture d’un local en pied d’immeuble envisagée, d’où la réponse au projet FIC. Ouverture en janvier 2017. « La Maison pour agir » : favoriser le pouvoir d’agir :
• Evénement pour les initiatives
• Accompagnement des personnes dans leur parcours d’engagement
• Accompagnement des initiatives
Actuellement, phase de rencontre des partenaires potentiels du quartier.
Développement d’une relation de long terme sur le quartier.

Partage

NB : CABV : 15 février au soir, formation laïcité cabinet Bouzar
Régularité des temps d’échange. Temporalité de 2 fois par an. Prochain rendez-vous : 14h à 18h le 6 avril 2017 à Vaulx-en-Velin.